Pierre Bourguignon rencontre Jean-Jacques Aillagon

jeudi 11 septembre 2003
par  lafede

Dans le cadre de la réunion du Conseil des Collectivités territoriales pour le développement culturel qui s’est tenue à Paris le 5 septembre, Pierre Bourguignon, député-maire de Sotteville-les-Rouen, Président de " Ville et Banlieue de France" et du groupe parlementaire sur les Arts de la rue a rappelé à Jean-Jacques Aillagon, ministre de la Culture et de la Communication que le conflit ouvert avec les intermittents du spectacle démontre une fois encore la nécessité d’ouvrir un véritable débat sur la situation de l’emploi dans les métiers du théâtre et du spectacle vivant et notamment de conduire une réflexion sur la création d’un vrai statut social de l’artiste lui permettant d’exercer pleinement son activité artistique.

Il a également fait remarquer qu’en ce qui concerne les festivals, on ne peut pas les évaluer qu’en terme de retombées économiques et de tourisme. Les festivals, comme celui de Sotteville-les-Rouen, sont porteurs pour les populations concernées d’autres valeurs notamment des valeurs sociales et culturelles qui ne se résument pas à des additions, ni à quelques jours de spectacles à un moment précis de l’année.

Enfin, il a souligné la spécificité des arts de la rue dans le spectacle des arts vivants. Les intermittents des arts de la rue restent encore " les prolétaires des prolétaires " a t-il déploré. Ils disposent en effet du statut le plus précaire, ils travaillent beaucoup pour gagner peu, et ce sont encore eux qui reçoivent le moins d’aides de l’Etat. Et de conclure : Il faut dans une volonté commune leur octroyer la valeur qui est la leur.


VidéoZap

videozap

Sites favoris


13 sites référencés dans ce secteur