Panorama des lieux de fabrique, 2ème étude

mardi 5 février 2002
par  lafede

Dans le prolongement de la Radioscopie de 9 lieux de fabrique rédigée par la Fédération des Arts de la Rue en 2000, la commission Lieux de Fabrique poursuit son travail de panorama des Lieux de Fabrique consacrés aux Arts de la Rue en France. Ainsi, elle a rédigé un nouveau questionnaire en juin 2001. Quinze lieux ont répondu : nous vous livrons ici les premières analyses de ce questionnaire.

Dans les Arts de la Rue, le Lieu de Fabrique est un maillon essentiel du processus de création. C’est en disposant de lieux et d’espaces de travail, d’écoute, de conseils et de collaboration que les compagnies des Arts de la Rue peuvent créer leurs spectacles dans les meilleures conditions. Ainsi, les compagnies qui disposent d’un lieu nécessaire à leur création ont pleinement conscience que c’est un atout à partager. Dans un secteur en grande précarité, c’est donc dans un esprit de solidarité (économie solidaire) et d’entraide que les compagnies ouvrent et partagent leur lieu de travail.
Les lieux de Fabrique étudiés sont tous des lieux de créateurs qui offrent un ensemble de ressources et de compétences artistiques, techniques et administratives au service de la Création dans le secteur des Arts de la Rue.

La création

L’analyse des questionnaires révèle que les 15 Lieux de Fabrique étudiés sont des espaces où se réfléchissent, s’élaborent, s’essayent, se construisent, se répètent des projets, des spectacles... Au croisement de plusieurs disciplines, les Lieux de Fabrique sont donc des Lieux de Création et d’Innovation pour les Arts de la Rue. En effet, pour répondre aux demandes, interrogations et besoins des compagnies, ces lieux ne partagent pas seulement des espaces, mais aussi des compétences et des moyens matériels et humains. Ils travaillent dans un esprit de collaboration et de compagnonnage qui peut être à la fois artistique, technique et/ou administratif. A ce titre, les Lieux de Fabrique développent une véritable politique de co-production dans la mesure où ils contribuent à la production de spectacles.

Parmi les lieux étudiés, deux modes de partage de l’outil de travail sont relevés :

- Des compagnies, après quelques années d’existence, parviennent à consolider leur fonctionnement et ouvrent leur propre lieu à d’autres compagnies en résidence ponctuelle. Dans ce cas, les critères d’accueil sont variables : les affinités artistiques et humaines dominent. Ils sont également liés aux possibilités du lieu, aux compétences spécifiques de la compagnie accueillante ainsi qu’aux besoins de la compagnie accueillie.
- Des compagnies se sont regroupées (affinités, complémentarité des disciplines artistiques, même zone géographique de travail) afin de trouver un lieu et de l’occuper ensemble. Elles sont en résidence permanente dans le même lieu, échangent entre elles et se partagent cet outil sur la durée.

Basées sur un principe de solidarité, les contreparties de ces résidences sont généralement symboliques : entraide, participation aux frais de fonctionnement du lieu, frais de location minimes, participation à la vie du lieu et voir parfois totalement gratuit...

En conclusion, ces lieux n’ont pas un rôle d’expertise mais d’accompagnement. Ce sont des lieux où les compagnies peuvent se poser et trouver des compétences et des conseils pour créer, inventer, innover sans la contrainte des enjeux liés à la diffusion et au rendu du travail.

La plupart des Lieux de Fabrique étudiés présente un spécificité (construction, son, jeu d’acteur...) propre aux compétences des artistes et des compagnies installées dans le lieu...Notre étude met donc également au jour la richesse et la complémentarité de l’ensemble du réseau Arts de la Rue.

Fonctions complémentaires

La Formation

Ces Lieux de Fabrique sont un élément structurant pour l’ensemble du secteur des Arts de la Rue. Ce sont des pôles d’apprentissages, des étapes de compagnonnage dans le parcours des jeunes artistes, des lieux complémentaires pour les équipes plus mûres. La formation est ainsi présente dans quasiment tous les lieux étudiés, de façon informelle ou officialisée sous forme de stages ou de formations continues.

Rapport aux publics

De fait, l’espace de rencontre des Arts de la Rue avec la population est l’espace public ouvert. En complément, au sein des lieux de fabrique étudiés, différents modes de rapport à la population sont mis en place :

- Des temps forts ponctuels de rapport aux publics (organisation d’événements, portes ouvertes…)
- Travail dans l’espace géographique d’implantation (ateliers de pratique artistique, travail dans les quartiers, organisation de manifestations…),
- Présentation du travail en cours si elle est nécessaire au processus de création.

Le financement

L’analyse des questionnaires n’étant pas finalisée, seules ces quelques tendances peuvent être mises en avant.

L’activité de ces Lieux se réalise principalement sur les fonds propres des compagnies, ils sont donc dans une économie précaire (plus de la moitié des lieux étudiés ne reçoivent pas de subventions de fonctionnement). Les lieux qui ont des subventions les reçoivent en priorité des collectivités territoriales (ville, département, région, avant les DRAC, la DMDTS, et les autres directions ministérielles).

Pour conclure, nous pouvons donc rappeler que :

- Les Lieux de Fabrique sont des lieux indispensables au processus de création dans les Arts de la Rue (besoins d’espaces de construction et de répétition à l’échelle de la ville). Ils sont un maillon essentiel de la chaîne de production des Arts de la Rue.
- Les Lieux de fabrique sont des lieux de formation pour les artistes, au bénéfice de l’art.
- Les lieux de Fabrique sont des lieux qui permettent à l’artiste de mener recherches et investigations.
- Les Arts de la Rue sont pluridisciplinaires.
- Les Arts de la Rue mettent en place de nouveaux rapport avec des publics souvent exclus des réseaux culturels traditionnels.
- Les Arts de la Rue entretiennent des rapports privilégiés avec l’espace public et interrogent l’aménagement du territoire. Ils participent au développement local.

Les Lieux de Fabrique sont des lieux de création artistique qui permettent de développer réflexions et actions sur les relations avec le public, dans l’espace qui est le sien : l’espace public, la rue... Les Lieux de Fabrique ne sont pas des lieux intermédiaires, ce sont des lieux nécessaires.


VidéoZap

videozap

Sites favoris


9 sites référencés dans ce secteur