Edito de Janvier 2011

vendredi 7 janvier 2011
par  lafede

Chers amis,

Vous le savez autant que moi, les perspectives économiques et culturelles pour l’année qui commence et pour celles à suivre risquent de mettre le secteur des arts de la rue en situation délicate. Les agitations du ministère de la Culture, les arbitrages budgétaires dans les collectivités territoriales et la préparation d’une alternance politique vont nous demander détermination, clarté, mais aussi finesse stratégique à très brève échéance, si nous voulons continuer notre développement dans de bonnes conditions.
Pour cela, nous avons besoin d’établir et de défendre, jour après jour, des "positions communes".

La Fédération est née de cette intuition que, tous différents que nous soyons, toutes différentes que soient nos histoires et nos trajectoires, nous avions un destin commun qui outrepassait largement les parcours individuels.

C’est le sens de mon engagement, la base de ma conviction. Que lorsque l’un d’entre nous avance artistiquement ou réussit un projet ambitieux, c’est nous tous qu’il fait avancer.

Ce destin commun, nous en partageons un grand nombre d’éléments avec d’autres acteurs d’autres secteurs du monde culturel et artistique mais il a sa propre nécessité et son propre devenir dans le paysage culturel français et européen. Notre quadrature du cercle : cultiver nos singularités dans un cadre solidaire.

Cependant, pris dans les soucis quotidiens, les structurations régionales, les ambitions artistiques et les changements générationnels, nous avons tendance à nous atomiser nous-mêmes en de multiples activités et intérêts là où il nous faudrait nous resserrer.

L’éparpillement, l’éloignement, sont la rançon de notre développement mais présentent pour nous, à l’évidence, un danger de fragilisation quand il faudrait, d’urgence, nous parler, au delà des clivages et des différences, pour profiter justement de ces clivages et de ses différences. Retisser des liens entre nous, mais aussi les développer avec nos partenaires, nos collègues et surtout ce grand corps qui constitue la totalité de notre public, la population, l’ensemble de nos concitoyens.

Je souhaite que nous sachions, au cours de l’année qui vient et de celles qui vont suivre, ne pas perdre de vue cette nécessité.

Une des bonnes nouvelles de l’année passée est le succès qu’a emporté l’ouvrage de Stéphane Hessel "Indignez-vous". Mais l’indignation, pour essentielle qu’elle soit, ne suffit pas, pas plus que les récriminations. Il nous faut construire des stratégies, établir des passerelles, continuer un combat qui n’est pas, tant s’en faut, gagné.

Ce n’est pas simple.
_ C’est vital.

Je vous souhaite, à tous, les meilleurs vœux de réussite pour les entreprises que vous menez, et je nous souhaite, à nous, qu’elles puissent trouver, dans le paysage culturel de demain, la place et les accompagnements qu’elles méritent.

Bonne année à tous
_ Pierre Prévost
_ Président


VidéoZap

videozap

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur